Sylvain Dorey
Praticien en Shiatsu à Lyon
 

Sylvain Dorey, Praticien Spécialiste en Shiatsu à Lyon 7

 
 
 

Nous voilà bientôt dans notre septième semaine de confinement, cette expérience unique en son genre qui change drastiquement nos habitudes, nos repères, nos relations personnelles, et pour beaucoup nos métiers, ou du moins la façon de l'exercer.

Tout d'abord j'espère chacun d'entre vous dans le meilleur état de santé possible, et que vos proches sont aussi épargnés au mieux par le coronavirus Covid-19 et ses conséquences.

De mon côté, la santé est au rendez-vous, et le rythme familial est trouvé, on ne s'ennuie pas ! Entre le 'Do In en direct de mon balcon', la classe à la maison, le maintien de la communication professionnelle comme personnelle, les temps libres sont rares, les journées intenses. (plus d'infos)

Je suis avec régularité les différents articles, publications, sur la vie de confinement, et comment la rendre la plus fluide possible. Et fort des mon expérience personnelle et des enseignement du Shiatsu, je vous livre ce condensé:

Une première évidence pour moi : Faire avec, éviter de lutter contre.

La situation que nous vivons nous est imposée, quelle qu'elle soit: inactivité, télétravail, ou maintien du rythme habituel pour ceux qui doivent chaque jour aller travailler pour soigner, transporter, livrer, servir....

L'acceptation, au mieux de la capacité de chacun, est une première clé. Elle permet de s'adapter au lieu de lutter, et développe l'imagination, ouvre les possibles au lieu de se cogner contre les murs de l'impossible. Cela occasionne moins de souffrances, et offre parfois de vraies réjouissances.

Je le vis pleinement en transformant pour un temps (ou pas) mon activité, avec le Do In quotidien en visioconférence. Je n'avais jamais envisagé ce modèle, et je vis cette joie intense de retrouver le groupe, où chacun vient rompre son isolement et prendre soin de soi.

Identifier son propre ressenti

Les sensations physiques et mentales du confinement, mêlées à la peur de la maladie, de la fragilité économique, de l'inconnu du futur, sont forcément présentes. Il est bon de prendre du temps pour les observer, les reconnaître, et en prendre soin.

Enfouir ou nier nos sensations ou sentiments actuels pourrait créer une décompensation lors du retour à 'la normale', et un choc psychologique et physique entraînant un profond malêtre.

 Mon conseil est de prendre des pauses, pour respirer, scanner nos sensations, y rattacher nos émotions, et les reconnaître, les laisser vivre avant qu'elles nous envahissent. Il est ainsi plus facile d'en parler de façon calme et posée, et de les apaiser.

Des temps de méditation sont toujours utiles dans ce but.

Rythmer nos journées, sommeil et alimentation

Respecter un rythme dans nos journées est primordial, notamment le respect des temps de sommeil. Un bon sommeil est fondamental pour le système immunitaire, et une bonne santé psychique. Le manque de sommeil est le premier facteur aggravant des difficultés à supporter le confinement.

Aussi, il est conseillé de se lever à heure régulière, à maintenir des heures de repas, et de coucher.

Le rythme alimentaire doit aussi s'adapter. Certaines pulsions alimentaires, une perte de contrôle peuvent apparaître, c'est loin d'être anormal. Cuisiner, prendre le temps de s'alimenter, contenir au mieux lesdites pulsions (chacun fait de son mieux), voilà une base intéressante. Le printemps commence à nous offrir de superbes fruits et légumes que nous attendions depuis longtemps, profitons en, au lieu de continuer à dévaliser les rayons de pâtes.

L'exercice physique, enfin, ou juste prendre l'air et bouger sont indispensables. Il y  bien sûr le Do In (définition ici), mais aussi le Yoga, le Pilates, ou bien d'autres disciplines adaptées au confinement. A chacun de trouver ce qui lui convient.

Nourrir les relations

Quand quelqu'un a déjà fait le travail, et bien, alors je le reprends, et le partage. Mon ami Thomas Marcilly a produit ce document dans son 'traité pour un confinée vertueuse'. Fondateur de l'Ecole de la Relation, il propose cette réflexion, fort nourrissante de mon point de vue.

Je vous laisse découvrir l'intégralité de son article en cliquant ici

Lutter contre la sinistrose, et les fake news

Il est tout à fait normal d'être anxieux, inquiet dans le contexte actuel. Il est évidemment essentiel de s'informer, mais il est tout aussi essentiel de décrocher des informations en continu, qui répètent inlassablement les mêmes infos anxiogènes.

Il est également indispensable de trier les informations qui nous arrivent de toutes parts, et d'identifier les fameuses fake news, informations erronées, sources d'inquiétude inutiles en plus d'être fausses voire dangereuses.

Prendre soin des enfants

Nos enfants sont confinés avec nous, et selon leur âge, il leur très difficile d'avoir une vision objective et construite de ce qui arrive pour eux et autour d'eux. Ils sont de vraies éponges émotionnelles, qui sentent parfaitement la tension, sans pouvoir l'expliquer, ce qui est souffrant. Leur compréhension n'est pas la même que pour les adultes, et c'est à nous de les accompagner au mieux dans ces temps particuliers:

- En expliquant de façon simple et apaisante la situation

- En les aidant à gérer les émotions par le soin du corps: massages, jeux, respiration, méditation...

- En leur faisant prendre l'air, en respectant bien sûr toutes les précautions sanitaires

Rester chez soi

Je vous fais pas de dessin. Sauf à vivre dans une grotte, ce qui veut dire que vous ne lirez pas cet article, on vous le répète assez comme ça, non ??

Je vous laisse également retrouver mon article sur les attitudes face aux virus (huiles essentielles Covid 19, alimentation, système immunitaire...), en cliquant ici

Bon courage
A bientôt !!!


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.